Neg' Brown

2010
28 x 30 x 1 cm (avec socle métal : 28 x 60 x 19 cm) | 5 kg
Verre fusionné en multicouche avec inclusion de pigments, émaillage

de separación de color en todo el

Le terme de « marron » vient de l’espagnol cimarron, « vivant sur les cimes ».
C’est un mot sans doute emprunté aux Arawaks, les Amérindiens des Antilles. Il désigne des animaux domestiques qui retournent à l’état sauvage comme le cochon.
À partir du xvie siècle, il sera utilisé pour les esclaves fugitifs. Aux Antilles françaises, comme dans toutes les sociétés esclavagistes antillaises, les esclaves n’acceptèrent jamais leur condition et ont toujours lutté, par tous les moyens, contre leurs oppresseurs. Les formes de résistance furent très diverses : vols, sabotages, ironie… Certains firent même preuve d‘autant de cruauté et de barbarie envers les maîtres que les colons envers les esclaves.
Mais ici, nulle agressivité, nulle violence. Pourtant le verre s’impose, dense, intense, profond. En effet, le jeu subtil entre l’opacité absolue du marron mat et les estafilades d’un rouge franc, ainsi que le contraste entre les arêtes aiguës des contours de l’oeuvre et les proéminences arrondies des traits du visage, créent une faille, poussent à s’interroger :
être malfaisant ou victime ?

IMG_3678_1280x853

Haga clic en las imágenes para ampliarlas

IMG_4016 a_640x960

IMG_3667_1280x853

IMG_3660_1280x853

IMG_3658_1280x758

IMG_3676_1280x853

IMG_4019 a_640x960

IMG_3659_1028x960